Un mois que cette foutue soirée concert s’est déroulée!
J’insiste sur foutue "un",  parce qu’il ne m’aura fallu pas moins de quatre semaines avant de vous servir mes impressions sur cette réunion amicale.
En fait, "déjà" conviendrait mieux, parce que si je fais un rapide bilan de ce qui s’est passé depuis cette date, je m’aperçois que j’ai un peu perdu la notion de temps.
En parlant de temps, du bon celui là, je ne peux que me rappeler en avoir eu c'soir là !
devant_le_Point_Eph_m_reAvec d’autres potes parents, ceux qui se retrouvent assez régulièrement maintenant pour aller aux spectacles musicaux sur la Ville nouvelle, nous avions pris l’engagement devant nos enfants respectifs de retourner voir rapidement les "Quidam" après le passage de Romain, Pierre et Yannick au Forum de Vauréal.
Tout le monde sait qu’une parole donnée est… donnée, à moins de se retrouver avec le nez qui s’allonge.
C’est donc avec mon enthousiasme débordant que notre petite troupe a rejoint le Point Ephémère en ce lundi 4 mai pour voir se produire nos trois Clermontois et les deux groupes qui devaient les précéder.
Mon humeur allait rapidement être confirmée par la grosse demi-heure passée à chercher une place pour se garer dans les ruelles tortueuses aux abords de la salle de spectacles.
Parisienne, Parisien, comment fait-tu ? Je suis preneur de toutes tes petites combines légales dans le gavage garage de l'auto.
Le temps d’avaler le sandwich/ boisson acheté à la sauvette en regardant les camions de pompiers qui passent sous notre nez (une petite unité d’intervention est mitoyenne à cette salle dans le même bâtiment), et l’avance que nous avions pris pour être à l’heure a du plomb dans l’aile.
Ce sera pour le prochain wagon, la première partie est bien entamée et nous décidons de nous laisser aller encore un peu en faisant quelques photos et en regardant l’eau du canal Saint-Martin qui passe à nos pieds.
Nous ne verrons pas "The Brakes". Les fans confirment que cette session fût conduite à tombereau ouvert, et que "Les freins" n’ont pas eu à rougir !L_o__Marine__Sol_ne
Il me reste de leur passage quelques sons filtrants au dehors et cette affichette noire avec leur nom étoilé. 
Rentré dans l’usine réaffectée, je ne trouve qu’un public clairsemé dans la petitesse de cette salle dont deux poteaux béton réduisent considérablement les angles de vue sur la scène.
L’échange et l’installation du matos se fait en moins de temps qu’il n’en faut pour commander une tournée de verres au comptoir, la salle s’est remplie.
Les lettres "The Boxer Rebellion" sont marquées sur la grosse caisse du groupe anglais qui ne tarde pas à gronder. Todd Howe (guitare), Adam Harrison (basse), Piers Hewitt (batterie) et le chanteur- guitariste Nathan Nicholson entonnent "Flashing red light means go" donnant ainsi le ton de ce que sera le reste de leur prestation francilienne : un assemblage robuste et élégant mêlant la violence et l’acidité des guitares, des percussions appuyées, et l’exaltation lyrique du chanteur.
Je m’attendais à une véritable confrontation scénique en voyant arriver ces deux duos aux allures contraires, mais la session s’anime vite de complicités harmonieuses entre eux, chacun me bluffant en dosant la justesse dans l’équilibre et la virilité des morceaux ! A la fin du concert, dédicaces et photos pour les uns, poignées de main pour les autres.
De bon souvenirs de Todd et Nathan pour nous tous (et particulièrement Léo qui fêtait son premier vrai concert !), tandis que Piers et Adam (le duo chevelu) que je reverrai ensuite, s’étaient éclipsés.
Je ne pense pas avoir saisi sur place toute l’intensité des titres joués, mais l’écoute successive des deux albums depuis… quatre semaines conforte chaque jour mon sens du mot énergie.
Etrange contradiction au regard de "Union", le second album qui n’est toujours pas signé…
Je n’ai pas recouvré mes esprits que déjà Quidam réchauffe la salle laissée moite.
Les rythmes accompagnés et les paroles chantées témoignent qu’il ne s’agit plus d’une surprise pour nous ; Une belle rencontre qui se terminera au dehors avec quelques mots échangés et un Romain allégé d’une paire et demie de baguettes usagées.
Peut-on parler de bonheurs "Ephémère"?
Je ne vais pas faire la réponse de normand, car ce fût encore une bien belle soirée pleine de cadeaux et d'émotions!
piers_hewitt__01todd_howeadam_harrison__04adam_harrison__01the_boxer_rebellion__05
nathan_nicholson__02nathan_nicholson__01nathan_nicholson__03the_boxer_rebellion__03l_o__nathanthe_boxer_rebellion__02
the_boxer_rebellion

En attendant que je mette d'autres photos, l'écoute des 2 albums ci dessous est vivement conseillée!