Ca y est!
On peut dire que c'est le printemps, même si le temps de ce dernier dimanche d'avril est resté mitigé.
Les excès de la veille n'ont rien arrangé, conduisant même à quelques brumes matinales qui s'estompent pourtant dès les premières longueurs de bitume avalées! Ben quoi? C'est le jour des brocantes et ce n'est pas trois gouttes de pluie qui vont m'arrêter en si bon chemin!
Me voilà donc parti en quête de quelques trésors, parce que je ne voudrais point que ma sortie prématurée de dessous de couette ne consiste qu'à humer l'air frais et regarder les jolies plantes (oui, je vois aussi des jolies filles sur les vides greniers, mais je pensais plutôt aux œillades en direction des jardins!).
floraisonPréférant les villages du Vexin aux grosses communes du Val d'Oise, le calendrier dominical me conduit vers Grisy-les-plâtres, mais je fais rapidement demi-tour en voyant les merd.. étalées des rares habitants présents sur la centaine de mètres de ... crottoir!
Je repasse devant le parking désert de la grosse pomme... Plusieurs morceaux de Kinito dans les oreilles et me voici arrivé à Neuville. Je ne suis pas seul à être en chasse, mais la grandeur de la brocante dans cette zone pavillonnaire permet de ne pas se retrouver les uns sur les autres. Déjà, le soleil montre son nez et fait mentir la météo annoncée. La végétation prend de belles couleurs et les pochettes plastifiées recouvrant les vinyl des vendeurs consciencieux m'éblouissent. C'est toujours mieux d'avoir un peu d'aide pour s'y retrouver dans ce bric à brac!
Je suis passé devant un grand nombre d'étalages proposant des disques. Les vendeurs me disent que c'est à la mode, parait-il, et s'imaginent avoir richesse entre leurs mains. Je reste estomaqué quand j'entends les arguments que certains mettent en œuvre pour me refiler leurs 33 tours de Tino Rossi, d'André Verchuren ou de Michel Sardou. A quelqu'un à qui je demandais le prix d'un album, le faisant répéter plusieurs fois en pensant n'avoir pas bien entendu, j'eus quelques mots désagréables envers lui, parce que "10 les grands et 5 les petits", c'est du foutage de gueule si l'on parle en euro!
_ " Quoi, vous pensiez que c'était dix francs, Cher Monsieur?"
_ " Et pourquoi pas dix centimes d'euro" me répond sa femme!
Ils vont rentrer les poches vides ceux là, parce qu'avec 3 ramequins Pyrex ébréchés pour 5 € sur une vilaine table de camping...
A l'inverse de ces deux énergumènes qui s'agitent pour rien, il y a aussi sur ces déballages des gens qui sont là avant tout pour vider la cave et discuter "le bout de gras" avec les passants.
BV__autocollant_brocanteEt quand le passant fouille et s'arrête sur cette pochette de disque avec un autocollant des Blessed Virgins, que le passant repère au dessous un 45 tours de " Visiteurs" avec le label Bernett, que le passant paye son écot avec une pièce de deux (euro, pas deux centimes!) et que le passant s'en va avec le sourire aux lèvres! Le passant se dit que ... j'ai bien fait de me lever!van_disc_2009
Pour trouver des pépites sans se baisser, mais de manière ö combien onéreuse, il suffisait d'aller en terre d'Auvers sur Oise pour rejoindre les nombreux fans qui se retrouvaient pour la convention du 8ème Van Disc.
Un petit tour en fin d'après midi sur place pour se rendre compte que la réputation de ce salon n'est pas surfaite et que les nombreux stands regorgeaient dégueulaient de pièces plus rares les unes que les autres! Il y avait aussi du "tout-venant" pour payer l'essence et les cafés, mais l'ensemble des exposants rencontrés s'accorde à dire qu'ils n'auraient pas été mécontents d'empocher quelques billets de plus!BV__discographie_rock_francais
Je ne suis pas manchot pour ouvrir mon porte-feuille, mais devant les montants conséquents affichés, un seul article parviendra à me sortir de ma léthargie monétaire: "Discographie vinyl du rock français ++++1977-2000++++"
La présence de "Échec aux dames", le disque des Blessed Virgins en couverture n'y est peut-être pas étrangère...
Euh, faut pas déconner non plus!
Dans son genre, ce mémoire reste une référence; fallait être sacrément déjanté pour s'atteler à ce défi.
Que toutes les petites mains qui y ont contribué en soient ici remerciées. Sincèrement!

http://euthanasie.records.free.fr/discographie/P01index.htm