lucien_jeunesse

Lucien Jeunesse nous quitte à 89 ans.

Jusqu’en 1995 et pendant une trentaine d’années sur les ondes d’Inter, il animera le «Jeu des mille francs» bientôt cinquantenaire, partageant le déjeuner quotidien de mon enfance.

Vers une heure moins le quart les jours de semaine (auraient précisé les habitués des petites coupures), les différentes questions bleues, blanches, et rouges s’immisçaient par le biais du « poste » dans nos foyers pour une grosse dizaine de minutes.
Ponctuation de l’infernal bruit du xylophone, je me souviens qu’arrêter de mastiquer, donnait l’impression de concentration pour recouvrer des connaissances (!) aux bonnes réponses de culture générale, pas au goût de ma mère qui voyait le temps du repas rallongé, et la petite vaisselle du midi repoussée.
Quand on a sept/huit, dix ans, pas la tronche ni les arguments pour gagner le pactole, mais pas le dernier à encourager secrètement certains candidats sympathiques par des « Super, super » après les « Banco, banco».
Animateur vedette sillonnant la France populaire, nous l’imaginions un peu comme un artiste de cirque traversant les campagnes.
Célébrité longtemps attendu dans ma ville, des copains d’école primaire m’apprirent son passage pour l’enregistrement de l’émission, mais pour je ne sais quelle raison, ce jour là, je ne pu y assister.


Chers z’amis, bonjour… avait-il l’habitude de nous dire pour se présenter.

Archives ??